FUTURE LAB 2: Speculative Nomades

 

du 10 octobre 2021 au 27 mars 2022
Exposition, salle des minerais

Comment l'ère postindustrielle va-t-elle se développer ? Les nomades spéculatifs explorent de nouvelles voies pour le présent et le futur – Deuxième FUTURE LAB au Patrimoine culturel Völklinger Hütte

Vous ne savez pas ce qu'est un « nomade spéculatif » ? Peut-être que cette image vous aidera : un industriel voit le fleuve et le charbon. Il construit son usine à cet endroit et retire du fleuve et du sol ce dont il a besoin. Un nomade spéculatif voit le fleuve, il prend de l'eau pour boire et se laver, il ramasse du bois flotté, il laisse le charbon pour ce qu'il est — et il continue sa route.
C'est à partir de cette image d'un autre rythme, d'une autre relation avec la nature et l'espace de vie, que le deuxième FUTURE LAB développera ses activités culturelles au Patrimoine mondial Völklinger Hütte.

Le laboratoire du futur du Patrimoine mondial se consacre aux principaux thèmes du présent et du futur, sous l'angle artistique et expérimental. Comment allons-nous vivre avec les changements dus aux hommes et à l'industrialisation, intervenus au cours des deux derniers siècles ?

« Nous commençons le deuxième laboratoire du futur 2021 avec les nomades spéculatifs. Après le premier FUTURE LAB, l'IBA-Plant, alors fortement axé sur les discussions concernant des thèmes d'avenir, tels que le développement urbain, la production alimentaire et les territoires frontaliers, l'accent sera mis, cette fois-ci, sur l'art et le présent. Mais la question reste la même : Comment l'ère postindustrielle va-t-elle se développer ? Dans la Völklinger Hütte, les innovations techniques allaient de pair avec la dégradation de l'environnement. Ici se concentrent de manière exemplaire les vicissitudes de l'ère forgée par l'homme du XIXe à nos jours. Ainsi, le mémorial industriel et Patrimoine mondial Völklinger Hütte est l'endroit idéal pour réfléchir à cette question », déclare Dr. Ralf Beil, Directeur général du Patrimoine mondial Völklinger Hütte.

Le deuxième FUTURE LAB « Nomades spéculatifs » s'intéresse aux différentes formes de logement, de travail et de vie, actuelles et futures. Les curateurs ou curatrices, le bureau de projet de l'École supérieure des Beaux-Arts de la Sarre (HBKsaar) sous la direction du Professeur Georg Winter, sont de véritables experts : ils ont installé leur atelier dans la ruelle de l'artisanat de la Völklinger Hütte, sur un ancien site industriel, et végétalisent actuellement les friches de la cokerie. Une confrontation créative aux questions de notre temps attend les visiteurs et visiteuses : on parle ici de la Völklinger Hütte, de Völklingen et du monde — « d'une fonderie à l'autre ».

La Salle des minerais qui fait office de laboratoire et de « forge du futur » est au centre du FUTURE LAB.
Des postes de travail sont aménagés, un établi, une longue table de repas, une scène avec des bancs bas, des tapis, déconcertent par leurs messages sociologiques et politiques.

« L'insécurité au regard de l'avenir de notre environnement, de notre société et de notre planète est plus palpable que jamais. À cet égard, nous comprenons la nécessité d'étudier et de réfléchir maintenant à ce qui changera nos vies très prochainement ou à ce qui a déjà changé. C'est le maintenant, avec toutes ses situations et constellations d'urgence, qui exige toute notre attention. Nous devons nous atteler aux tâches que le futur exige de nous aujourd'hui déjà », déclare le Professeur Georg Winter.

Le facteur temps reflète le travail de Polina Trishkina. Elle a soumis certains objets à un processus de cristallisation, comme des chaussures ou des sacs. Les croûtes cristallines révèlent un processus organique.
Parfois, les installations proviennent de projets concrets déjà réalisés. Un ensemble de meubles dans la Salle des minerais est issu d'un projet artistique avec les citoyens et citoyennes de Völklingen. Les artistes de la HBK, ainsi que d'autres personnes venant de la République fédérale ont demandé aux gens ce qu'ils souhaitaient pour leur ville. Résultat : un lieu de convivialité et de rencontre, en dehors du lieu de travail et de la maison.
Au point de fuite de la Salle des minerais est projetée la vidéo « the foreign body » de Yining Tang : une méditation de paysages blessés, avec une succession de photos en noir et blanc de ponts, rails et berges, prises à Sarrebruck-Burbach. Projeté au fond de la salle, ce film sur les espaces de vie postindustriels fait l'effet d'une fenêtre vers l'extérieur, là où les projets ont commencé et se poursuivront. Le mot « spéculatif » de l'intitulé doit être pris à la lettre : il s'agit de poser des questions sans a priori et de lancer des processus sociaux.

Les acteurs et actrices de la HBK veulent se servir de la Salle des minerais comme d'un espace de vie et de travail, de sorte à toujours trouver un interlocuteur ou une interlocutrice pendant les horaires d'ouverture du Patrimoine mondial. Les habitants et habitantes de Völklingen sont invités, comme tous les autres visiteurs, à participer au laboratoire de la Salle des minerais. Le cadre urbain de Völklingen sera également intégré dans les actions artistiques du FUTURE LAB.

Le programme du FUTURE LAB « Nomades spéculatifs » prévoit des recherches, des explorations, des spectacles, de la danse, des concerts, des conférences et des ateliers. Le « MOBILE ART SPACE » de Heike Gallmeier fera une halte à Völklingen, des ateliers de design avec Andreas Brandolini et Mark Braun sont en cours de préparation. Il s'agit d'influencer les évolutions nécessaires de la société avec des « recherches artistiques ». Il s'agit d'action et de pratique, de nouvelles réalités et de futurs fictifs, en partant de l'art, du design et de la vie.

Les portes du laboratoire du futur sont ouvertes — Laissez-vous surprendre !

 

Interlocuteur

ArminLiedinger

Dr. Armin Leidinger

Communication / Presse

Téléphone: +49 (0) 6898 / 9 100 151
armin.leidinger@voelklinger-huette.org